J-P Deregnaucourt, Editions Gisserot, dos carré collé, 12.5x19 cm, 128 pages

concrètes et quotidiennes, que se posent les hommes sur la mort. C'est une histoire des morts plus que de la Mort, même si les objets de la mort débordent largement sur le " sacré ". Seul le temps de la mort " personnifiée " est envisagé, disons pour simplifier du XIIIe siècle au XVe siècle, lorsque émerge le " macabre ", que se généralise le testament et qu'avec lui s'expriment les exigences particulières des hommes. Tous les hommes ? Non ; les " masses " laissent peu de traces. Il essentiellement question de ceux que les textes, les sources iconographiques et l'archéologie nous ont appris. Mais cela n'exclut pas l'homme ordinaire. C'est lui qui nous a intéressé, au détriment des élites…

 

 

La mort au Moyen Age

5,00 €Prix